Quelle pente ont les toits d’Alsace ?

Quelle pente ont les toits d’Alsace ?

Les caractéristiques des toits alsaciens

Les toits alsaciens se présentent sous différentes formes mais en général, ils se caractérisent par une forme à deux versants. On l’appelle également une forme à bâtière. Quoi qu’il en soit, les toits sont reconnaissables avec leur tuile en terre cuite et qui sont à deux versants. Il existe également d’autres habitations avec des toits à quatre pans et d’autres des toits dit à la Mansart puisqu’ils se caractérisent par un comble cassé à 4 versants. Les maisons peuvent être alors d’une toiture unique ou d’une toiture multiple, en croupe ou en demi-croupe, en pavillons, en toit cavalier ou en fausse croupe. En fin, les toits alsaciens présentent aussi une forte inclinaison.

Les toits alsaciens forment une pente de 40 à 60°C

Généralement, les toits d’Alsace possède une forte pente soit de 40 à 60°C mais cette pente s’adoucie légèrement en bas du versant grâce à un coyau. Cet élément a pour rôle d’éliminer l’eau pluviale pour quelle n’atteigne ni ne détériore pas la sablière basse. Cette inclinaison s’explique aussi par la couverture traditionnelle de la toiture avec une faible épaisseur, rendant ainsi le matériau plus fragile. Autrement dit, les tuiles étant plus fragiles, ne pourraient pas résister aux intempéries.

Pourquoi une telle forte inclinaison ?

Comme la couverture étant des matériaux de faible résistance, elle ne peut répondre à l’exigence des conditions climatiques en Alsace. Ainsi, la pente a été pensée dans le but de permettre une évacuation rapide de l’eau de pluie ou de la neige. Le choix du degré d’inclinaison vous appartient dans ce cas. Mais bien qu’il soit possible de nos jours de rénover sa toiture avec des matériaux nobles et plus résistants au temps, on peut très bien conserver cet aspect architectural qui figure parmi les identités alsaciennes.